Comment manager d’anciens collègues ?

L’une des choses les moins évidentes lorsqu’on est promu manager, c’est de tenir un poste qui implique la gestion des anciens collègues. Bien que vous ayez tissé des liens avec vos collaborateurs, une fois devenu manager, vous devez rester professionnel tout en évitant de vous les mettre à dos. Ne pas trop être sur la défensive, ne pas être distant, ne pas susciter la jalousie… Autant de choses à gérer au niveau relationnel, ce qui relève d’un bon savoir-faire en management.

Manager d’anciens collègues : la prise de responsabilités

S’improviser manager est chose difficile. Dans le cadre de vos nouvelles fonctions, il faut vous former pour accroitre vos compétences comportementales et techniques. Dès lors que vous devenez manager, il est important de structurer votre prise de position. Il est important de permettre que chacun de vos collègues puisse s’exprimer à l’issue de votre promotion. Devenir chef de ses anciens collègues peut certainement susciter un ressentiment et vous devez les entendre, puis faire accepter la situation en accordant un certain temps d’adaptation.

Pour que le fait de devenir le superieur de ses collegues soit facilité, il peut être nécessaire de recevoir vos nouveaux collaborateurs individuellement. Vous devez leur laisser la possibilité de donner leur vision des choses et de partager la façon dont ils envisagent le nouveau contexte de travail. C’est une méthode efficace pour consolider leur autonomie et leur aptitude à la coopération. Toutefois, vous devez faire preuve de fermeté.

Distinction entre cadre personnel et professionnel

Devenir le superieur de ses collegues nécessite parfois un devoir de réserve. Autrement dit, vous devez mettre la bonne distance entre vous et votre équipe. Faire preuve de proximité, sans en faire trop, trouver le bon dosage n’est pas si évident. À un moment, vous pourriez avoir le sentiment de ne pas être à la hauteur, malgré le fait d’être entièrement opérationnel. L’identification de l’essence même de votre rôle de manager fera ressortir votre valeur ajoutée auprès de vos collaborateurs. Ainsi, un nouveau regard sera porté sur vous, en tant que responsable, ancien membre de l’équipe. Dans chaque situation, il faut savoir comment manager ses anciens collègues en distinguant l’enveloppe professionnelle (autrement dit les tâches et responsabilités en tant que manager) et le cadre personnel (affinités, préférences, goûts…).

On sollicitera davantage l’enveloppe personnelle puisqu’on vous considère comme un collègue. Pourtant, étant désormais manager, c’est votre enveloppe professionnelle qui sera la plus sollicitée vis-à-vis de l’équipe. Quoi qu’il en soit, il vous sera toujours possible de basculer d’une casquette à l’autre et avoir le sens de l’écoute envers vos collaborateurs si besoin.

Management : donner du sens à vos propos

Fournir des renseignements précis, apporter autant que possible les réponses aux interrogations des collaborateurs… Tels sont les points sur lesquels vous devrez vous concentrer si l’on doit devenir manager de ses anciens collègues. L’essentiel est de faire de votre mieux pour donner un sens aux actions. Il faudra également renouveler la stratégie de la société et définir les enjeux auxquels celle-ci est confrontée. Connaître ces enjeux est un passage obligé pour vous, en tant qu’ancien collègue devenu manager. En effet, vous serez amené à modifier votre point de vue sur certains aspects et contraintes à faire assimiler aux équipes. Par exemple, l’obligation de faire un reporting journalier pouvait être perçu comme une contrainte aux yeux des collaborateurs qui s’en plaignaient souvent. Vous avez été l’un de ces collaborateurs et vous avez certainement éprouvé la même chose lorsque vous n’étiez pas encore manager. Mais maintenant que vous avez été promu, il est temps de leur expliquer l’importance de cette tâche au quotidien, bien que cela soit contraignant. Vous devrez alors insister sur le sens de ce travail de reporting.

Le coaching d’entreprise, une nécessité pour les dirigeants
Comment motiver et impliquer ses salariés grâce au coaching d’entreprise ?